Sortir de ma zone de confort

February 14, 2019 | Melody, Spécialisé - Dév. international et mondialisation, Mineure Communication, Sri Lanka, Uniterra, Kalkudah/Passikudah Guest House Owners Association, Marketing Officer

L’idée d’aller à l’étranger me traversait l’esprit depuis deux ans, mais j’hésitais de passer à l’action. Après quatre années d’études et de stages coop au Canada, j’ai réalisé qu’un stage sur le terrain me permettrait d’enrichir mes connaissances et expériences, ainsi que ma compréhension de la chaine d’intervenants en développement international. Aujourd’hui, je suis heureuse de profiter des opportunités de développement personnel et professionnel que j’aurais manquées si j’étais restée dans mon cocon à Ottawa!

Cela étant dit, je suis au Sri Lanka depuis un mois maintenant. Dans ce magnifique pays insulaire d’Asie du Sud, le climat tropical, les paysages verdoyants, les cocotiers et les plages créent une atmosphère relaxante. Mais c’est surtout, l’hospitalité des Sri Lankais d’origine cingalaise et tamil, de confessions bouddhiste, hindoue, musulmane et chrétienne, qui fait que l’on se sente comme chez soi. Je me suis facilement faite des connaissances dans le quartier. Elles m’invitent souvent manger des plats au curry délicieux (très épicés) chez eux, m’aident à explorer la ville et à comprendre la culture. Bien que l’Anglais ne soit pas très parlé ici, vu que le Cingalais et le Tamil sont les langues officielles, les Sri Lankais s’efforcent d’échanger avec moi. À part la langue que j’essaie de parler, je n’ai pas eu de difficultés à m’adapter.

Je travaille à Pasikudah (Province de l’est), une ville côtière où le tourisme est un secteur en essor, après la guerre civile de 30 ans qui s’est arrêtée en 2009. En tant que Marketing Officer, je soutiens la Kalkudah Pasikudah Guest House Owners Association. Fondée en 2011, sa mission est d’être reconnu comme le corps représentatif des maisons d’invités (Guest houses) et chambres d’hôtes (Bed & Breakfast) de Pasikudah et Kalkudah. Elle vise ainsi à développer une approche commune en matière de tourisme, à partager les bonnes pratiques et à trouver des solutions efficaces aux problèmes touchant ses 24 membres.

En ma qualité de stagiaire, j’ai l’honneur de les appuyer avec leurs stratégies de e-tourism et l’apprentissage de l’Anglais pour les hôtels, afin d’améliorer la visibilité des guest houses et de la ville, face à la compétition des grands complexes hôteliers près des plages. D’ailleurs, j’ai eu l’occasion d’accompagner mes partenaires à une formation de trois jours sur le e-tourism, qui a facilité mon travail en me donnant accès à des rapports faisant état des besoins et possibilités d’amélioration en marketing des guest houses. Grâce à cette formation, j’ai pu améliorer mon plan de travail auprès des hôtels, en mettant à leur disposition les moyens de gérer leur image, les revues des clients et de rester en contact avec ces derniers sur les réseaux sociaux.

D’ici la fin de mon stage, je compte les équiper avec une brochure des principales attractions touristes de Pasikudah et des villes/villages avoisinants, afin de garder les visiteurs longtemps dans la région. Je compte également visiter d’autres villes du pays, abritant des sites archéologies et des plantations de thé. Bref, je ne regrette pas de m’être lancée dans cette nouvelle aventure!

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.