Mon aventure vietnamienne

February 20, 2019 | Gabrielle, Spécialisé - Dév. international et mondialisation, Mines Action Canada, Vietnam Association for Empowerment for Persons with Disability (AEPD), Program Support Officer

Cela fait un peu plus d’un mois que je vis à Dong Hoi, petite ville située dans la province de Quang Binh au Vietnam. Les plages magnifiques, les rues bondées de plantes exotiques, les enfants au regard lumineux et les bateaux colorés font de cette ville un endroit où il fait bon vivre. En effet, il ne m’a fallu que quelques jours pour m’y attacher et me sentir comme chez moi. Ce que j’aime par-dessus tout ici, c’est l’hospitalité et la générosité des vietnamiens. De façon quotidienne, je suis invitée à découvrir différents mets savoureux, partageant des moments précieux avec les gens que je rencontre.

N’étant pas un endroit très touristique, l’anglais n’est pas une langue maitrisée par la plupart de la population. J’ai donc chaque jour l’opportunité d’enrichir mon vocabulaire vietnamien, faisant sourire les gens à mon passage. Ils semblent adorer le fait que je tente (du mieux que je peux) de m’exprimer dans leur langue natale. Lorsque la communication se fait trop difficile, je sors simplement mon téléphone et la technologie fait ses miracles.

Lors de mon anniversaire, j’ai eu la chance d’être invitée dans la maison familiale d’une de mes collèges de travail, où j’ai été chaleureusement accueillie. Cela faisait à peine 7 jours que j’étais arrivée au pays, je ne m’attendais donc pas à souligner l’événement. Toutefois, j’ai été reçue avec gâteau, une faute d’orthographe dans mon prénom (dont j’ai trouvé trop mignon) et une adorable petite sœur qui prenait grand plaisir à me suivre partout dans la maison. Elle m’avait même donné un surnom, qui selon ma collègue signifiait « tante ravissante » Ses parents étaient réellement intéressés à en apprendre davantage à mon sujet, me posant toutes sortes de questions en vietnamien. Pendant de longues minutes, ma collègue s’improvisait donc traductrice et tous semblaient trouver la situation très divertissante.

J’ai aussi eu l’expérience moins agréable de tomber malade, mais encore une fois, la bonté des Vietnamiens a grandement facilité les choses pour moi. Deux de mes collègues m’ont apporté de la soupe qu’elles ont pris le temps de faire elles-mêmes et 3 autres personnes sont venues me rendre visite à différents moments durant mon cours séjour à l’hôpital. Réaliser que des gens qui me connaissaient à peine se préoccupaient de moi de cette façon m’a fait réellement chaud au cœur.

Il reste encore presque deux mois à mon aventure vietnamienne, et je compte en savourer chaque instant, impatiente de découvrir ce que l’avenir me réserve.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.