Émerveillée et essoufflée

November 29, 2018 | Émilie, Honours Bachelor of Social Sciences in Conflict Studies and Human Rights, AFS Ghana, HRAC, Advocacy/Research Assistant

Wow, tout s’est déroulé si vite. J’ai peine à croire que cela fait déjà 3 mois que je suis partie à Accra, au Ghana. J’ai eu la chance de travailler pour une organisation nommée «Human Rights Advocacy Center». Mon rôle au sein cet organisme était dans le département de la recherche et du développement de projets. Mes tâches étaient donc très diversifiées, mais toutes liées aux droits humains.

Grâce à la fluidité de mon rôle, j’ai eu la chance d’assister à des conférences de presse, participer à des ateliers pour faire avancer les droits des homosexuels, travailler dans les écoles secondaires au sujet de la santé mentale, etc. J’ai donc pu expérimenter grandement le terrain en voyageant et participant à des projets à l’extérieur d’Accra. Lorsque je suis au bureau, je dois faire diverses recherches pour avancer nos futurs projets ainsi qu’écrire des rapports sur les projets ou activités que nous avons fait. Étant donné que je suis grandement intéressée par le sujet des droits humains, je suis extrêmement satisfaite des tâches que j’ai eu à faire ici ainsi que des connaissances que j’ai pu acquérir.

Dans mon dernier blog, j’avais mentionné le fait que je m’étais bien accoutumée à la région d’Accra et que je sentais qu’il était temps pour moi de partir explorer le pays. Et bien c’est ce que j’ai fait. Chacune de mes petites escapades sont des expériences incroyables et je suis contente d’avoir pu voyager au travers du Ghana. Cependant, je me sens fatiguée car je travaille toute la semaine et je vais explorer durant la fin de semaine. Par contre, étant donné que le temps presse je sens qu’il faut que je profite de chaque moment et chaque occasion de découvrir quelque chose de nouveau. Lors de mes voyages, j’ai pu constater que le Ghana est sans l’ombre d’un doute un pays magnifique avec une extrême diversité des paysages, dépendamment des régions. Il y a de tout au Ghana; la plage, les lacs, les montagnes, les étendues, la jungle, la forêt, la ville, etc. Malgré tout, je me sens un peu essoufflée et j’ai hâte de me reposer et de revenir à un rythme de vie plus stable

Ce qu’il va me manquer le plus du Ghana est les incroyables personnes que j’ai rencontré. J’ai tissé des liens d’amitié très rapide et solide avec des Ghanéens que je vois quelque fois par semaine. Ce sera un grand changement de ne plus les voir du tout. Aussi, lors de mon stage, j’ai eu la chance d’habiter avec une famille ghanéenne. Vivre avec une famille d’accueil est une expérience qui comporte des défis mais qui est enrichissante. D’un côté, il faut vite s’adapter à côtoyer de très près de nouvelles personnes et devoir s’intégrer rapidement dans un nouvel univers. De l’autre côté, être dans une famille d’accueil est un avantage immense pour se retrouver immerger dans la nouvelle culture et créer des liens avec le pays d’accueil.

Bref, lorsque je réfléchis sur tous les points positifs de mon stage, au travers des personnes rencontrées, du pays, de ma famille d’accueil et de mon organisme de travail, je constate que cette expérience en valait totalement la peine. Je suis face à des émotions contradictoires car je suis triste de partir, mais contente de rentrer à la maison. J’aimerais rester plus longtemps, mais maintenant que le temps approche, j’ai hâte de revenir au Canada.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.