Toutes les bonnes choses ont une fin

April 3, 2018 | Marie-Grace, DVM, Mines Action Canada, Colombie, Campana Colombiana Contra Minas, agente de soutien

La campagne colombienne contre les mines est une ONG colombienne qui a pour thème principal les mines antipersonnel. Avant mon expérience ici, je n’étais pas très familière avec ce thème. En résumé, les mines antipersonnel sont les conséquences de la guerre ou conflits armés ce sont des bombes posées au sol qui explosent si l’on marche dessus. Ces armes sont alors très dangereuses. Pour vous donner une image, la Colombie après l’Afghanistan est le pays le plus touché par les mines antipersonnel. Depuis 1990, elles ont pratiquement fait plus de 11 000 victimes. Encore aujourd’hui, en Colombie, plusieurs personnes, principalement dans les zones rurales, subissent des accidents à cause des mines. L’ONG pour laquelle je travaille a plusieurs manières de venir en aide face à ce phénomène. En 2001, elle a commencé le déminage dans plusieurs régions du pays. De plus, elle fait énormément d’aide humanitaire et projets pour venir en aide aux victimes dans les régions les plus affectées. Il y a tout de même une évolution positive à l’échelle nationale car le gouvernement et plusieurs ONG travaillent pour une Colombie sans mine.

Étant une étudiante en développement international, travailler dans une ONG est une expérience très enrichissante et pertinente. J’ai appris énormément de choses et j’ai pu voir sur le terrain, l’application pratique des théories de mes cours en DVM. Cette expérience est venue confirmer mon désir de carrière dans le développement international.

À moins de trois semaines maintenant avant la fin de mon expérience je peux avouer que je n’ai surtout pas hâte de rentrer au Canada, et je trouve même que trois mois sont insuffisants ! Je commence vraiment bien à m’adapter et la Colombie va énormément me manquer : la nourriture, le climat, les gens, parler en espagnol au quotidien… Je peux maintenant avouer que j’avais un peu peur de voyager seule surtout dans un pays où je ne connaissais personne et encore pour trois mois. Mais cette peur fut surmontée. Tout au contraire, cette expérience m’a permis d’en connaître davantage sur moi. J’en profite vraiment au maximum, je n’hésite pas à visiter d’autres villes, découvrir des choses nouvelles. Pour tout dire, je recommande fortement une telle expérience !

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.