Mon expérience auprès de la CCCM

March 14, 2018 | Charles, DVM, Colombie, Mines Action Canada - Campaña Colombiana contra Minas (Colombian Campaign Against Landmines, stagiaire

Le travail que j’effectue auprès de mon ONG d’accueil, la Campagne colombienne contre les mines (CCCM), me permet de voir les dégâts causés par le conflit armé qui dure depuis plusieurs décennies. Mon ONG lutte contre les effets pervers des mines antipersonnel sur le territoire colombien en faisant l’éducation aux risques, l’assistance aux victimes et le déminage. Pour faire un bref contexte, les guérillas ainsi que le gouvernement ont eu recours aux mines antipersonnel durant les décennies de conflit, ce qui a affecté et affecte toujours de nombreuses personnes de différentes façons. En fait, la Colombie est le deuxième pays le plus affecté après l’Afghanistan par ce problème. Malgré que plusieurs endroits aient déjà été déminés, il y a encore un nombre élevé de victimes. Il reste donc énormément de travail à faire.

Une phrase m’a marqué lors de ma formation avec mon ONG: “Nobody knows how many mines are in the ground worldwide. But the actual number is less important than their impact: it can take only a few mines or the mere suspicion of their presence to render a patch of land unusable.” En somme, une seule mine est de trop et a toutes sortes de conséquences économiques et sociales pour la population touchée. En effet, en plus de causer un grand risque de sécurité, elles enlèvent l’accès à des terres auxquelles des familles nécessitent pour survivre. Cela donne un petit aperçu de la raison pour laquelle les mines antipersonnel sont un si grand enjeu dans plusieurs pays.

Toutefois, le gouvernement colombien est plus engagé qu’il ne l’était auparavant et il y a plusieurs organisations comme la mienne qui visent à aider les victimes, à éduquer pour minimiser les risques et à effectuer le déminage. Cela donne bon espoir pour les années à venir. Je dois dire que c’est une fierté de pouvoir aider à réduire les effets de ce fléau que sont les mines antipersonnel qui font des ravages dans plusieurs régions du monde. C’est un problème qui est trop souvent méconnu par les gens, incluant les habitants des pays touchés, comme j’ai pu me rendre compte ici. Je dois dire que j’ignorais moi aussi la gravité du problème avant de faire mon stage ici en Colombie. Ce stage aura définitivement été une expérience enrichissante professionnellement, tout comme personnellement.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.