AYITI CHERIE

July 27, 2017 | Maxine, DVM + mineure en ADM, Haïti, Uniterra, CCI d'Haïti, Conseillère en gestion des déchêts

J’ai passé un merveilleux 3 mois en Haïti. Ce stage a été ma première expérience de travail sur le terrain me permettant de découvrir les réalités du milieu professionnel dans un pays en développement.
Ce que j’ai trouvé de plus valorisant est que mon temps ici m’a permis de concilier quelques notions que j’ai appris dans mon programme de développement international avec des expériences pratiques.

Tout d’abord, je n’avais que quelques idées générales de la culture Haïtienne, surtout basé sur les informations télévisées et les images diffusées sur Internet ne représentant pas de manière complète l’image d’un pays. Ainsi, un stage à l’international est une très bonne opportunité pour en apprendre davantage sur un pays, briser les stéréotypes perçus de l’extérieur et connaitre les différents points de vue des populations locales tout en acquérant une formation professionnelle essentielle pour le monde du travail. En effet, il devient difficile pour les jeunes de trouver de l’emploi car les entreprises demandent de plus en plus que les étudiants aient eu des expériences de travail au préalable. Si vous avez la chance de faire ce genre de stage, je le recommande fortement puisqu’à mon avis il représente un atout important à présenter aux futurs employeurs.

En ce qui a trait au monde professionnel, j’ai gagné des compétences fondamentales dans le domaine du partenariat, entre autre. J’ai aiguisé mes compétences en réseautage, appris à créer des liens avec des professionnels et rédiger des demandes officielles de partenariats entre organisations. J’ai aussi approfondies mes connaissances en recherche-terrain, que je n’avais que parcourus en survol dans certains cours de développement international à l’université. C’était donc très valorisant de mettre ce que j’ai appris en pratique.

Ce stage m’a aussi permis de grandir sur le plan personnel, me permettant de mettre en œuvre mes capacités de débrouillardise et d’autonomie ainsi que de gérer mes réactions faces aux situations imprévues et les quelques difficultés dont j’ai d û faire face. Ceci étant dit, j’ai eu le soutien nécessaire de la part de mes collègues qui m’ont encadré tout au long de mon mandat. De plus, j’ai eu la chance d’agrandir mon réseau social, de rencontrer des personnes extraordinaires qui m’ont accueilli très chaleureusement et ont rendu ces 3 mois encore plus agréable. Qui aurait cru que des amitiés si proches pouvaient être crées en si peu de temps ?
Hélas, c’est avec tristesse que je quitte Haïti mais je ramène avec moi de multiples histoires que j’ai hâte de raconter à mes amis, ainsi qu’avec de futurs étudiants qui envisagent de faire un stage international. Je suis contente d’avoir pu en connaitre plus sur le domaine du développement et d’avoir eu l’opportunité de voir comment fonctionne les dynamiques de travail dans une organisation canadienne de coopération internationale, qui m’aidera à orienter ma carrière future.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.