Déjà la moitié de mon temps passé ici à Lima!

February 20, 2015 | Katrina, Uniterra, Pérou, EPS EMAPA San Martin, stagiaire en développement économique

J’ai eu quelques malchances durant la première moitié de mon stage ici à Lima. Après un changement de direction, ma première superviseure qui se casse le pied, et ma deuxième qui quitte le travail pour maladie, il me semblait que tout tombait pile pour m’empêcher de commencer à travailler. J’ai dû affronter quelques mésaventures jusqu’à aujourd’hui, mais le pire fut certainement l’ennui!

Enfin, je vois la lumière au bout du tunnel. Aujourd’hui j’ai enfin complété mon Plan de travail pour le mois et demi qu’il me reste à passer à Lima, et je vais être très occupée! Normalement, cela me donnerait un peu d’anxiété mais après tant d’attente, je suis très excitée à contribuer à ces merveilleux projets.

Je travaille avec l’Association Aurora Vivar, qui mène deux projets pour l’égalité des genres. L’un deux vise à promouvoir le leadership féminin et les sources alternatives de revenus pour les travailleuses des entreprises agro-exportatrices de Paramonga. Très bientôt, il y aura le Jour international de la femme, le 8 mars, où nous mettrons en place une foire et des activités. Je serai en charge de la photographie et des registres, mais ce qui m’anime le plus, ce sont les feuillets que j’aurai la chance de concevoir. Ils porteront sur l’histoire du Jour de la femme, contre le harcèlement sexuel et le respect de leurs droits, et seront distribués dans les écoles de Comas et Carabayllo, au Nord de Lima y à Paramonga.

L’autre projet sur lequel Aurora Vivar travaille vise à promouvoir les carrières techniques, particulièrement de sciences et technologies, auprès des adolescentes du Nord de Lima, à Comas et Carabayllo. Plusieurs moyens sont pris pour atteindre cet objectif, dont un sous-projet appelé “La Chispa de Aurorita”, où nous faisons des ateliers sur les technologies d’information et de communication (TIC), d’électricité, de mécanique, etc. Bref, des domaines auxquels les filles ne participent pas traditionellement, et dans lesquels autrement, elles n’auraient jamais pu se découvrir un talent ou une future source de revenus. Je suis en charge de créer le manuel qui servira à la formation des enseignants sur les ateliers de TIC. C’est une assez grande responsabilité, et le projet avance lentement, mais avec un peu d’efforts, il sera fin prêt à être utilisé… après mon départ.

Malheureusement, je ne pourrai pas réellement observer le fruit de ce travail car les ateliers commenceront en avril, et je termine mon stage en mars. Cela est en partie dû au retard qu’a pris l’organisation suite au changement de direction. Mais c’est chose courante ici au Pérou, la direction change tout le temps, que ce soit des écoles, des organisations gouvernementales et non gouvernementales, c’est une façon de faire pour assurer la démocratie! J’ai entendu dire que dans plusieurs institutions (incluant le gouvernement national), il est courant que la nouvelle direction renvoie les employés qui ne correspondent pas à leur vision ou leur parti… une chance que ce n’est pas le cas dans mon organisation!

Je crois par contre que mes travaux porteront leurs fruits éventuellement, peu importe si je puisse les voir ou pas. L’important est d’y mettre les efforts, et surtout, apprendre de sa propre expérience et de l’expérience des autres!

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.