Un pan de ma vie en Argentine : mes découvertes personnelles

December 18, 2009 | Claudia Beaudoin, maîtrise en mondialisation et développement internationale, stagiaire, Instituto de Investigación y Formación en Administración Pública

Je suis arrivée en sol argentin avec l’objectif de partager un appartement avec des argentins afin de m’imprégner au maximum de leur culture. Armée de quelques rendez-vous (*pour les futur(e)s stagiaires je vous conseille de créer un profil sur le site suivant : http://www.compartodepto.com/), j’ai visité dès mon arrivée à Córdoba différents appartements jusqu’au moment où je suis tombée sur celui de mes rêves! Je partage ainsi l’appartement et la vie de trois Argentins depuis pratiquement trois mois.

 

En m’ouvrant la porte de leur appartement, ces derniers m’ont permis d’apprécier la vie argentine. À leurs côtés, j’ai appris énormément sur la culture de ce nouveau pays, que ce soit sur le rythme de vie, les coutumes, l’artisanat, la danse, la cuisine ou l’art de prendre un maté! Ils m’ont également permis de connaître davantage l’histoire politique, économique et sociale de ce pays. Toutes les discussions et les points de vue que nous avons échangés ont été pour moi des plus enrichissants!

 

Durant les premières semaines suivant mon arrivée, j’ai dû m’adapter au rythme de vie argentin; un rythme plus tranquille que celui avec lequel j’étais habituée au Canada. Cette différence s’est non seulement manifestée en vivant avec des argentins, mais également au sein de mon travail à l’IIFAP. D’un autre côté, les Argentins sont très actifs au niveau politique; ils sortent très souvent dans les rues pour manifester, revendiquer des changements économiques ou sociaux. Aujourd’hui, je ne suis plus surprise d’entendre les bruits, pratiquement quotidiens, de leurs manifestations.

 

Córdoba est une ville très vivante, de jour comme de nuit! Les premiers jours, j’ai été étonnée de voir tant de gens dans les rues, dans les cafés, et ce, du plus jeune ou plus vieux. Les Argentins aiment se rassembler avec leurs proche et amis à différents moments de la journée. Le soir, la ville reste éveillée au rythme de la musique des boliches, des milongas et des peñas. À chaque lieu correspond un style de danse bien particulier. J’ai ainsi découvert avec émerveillement et émotion le tango et le folklore; des danses traditionnelles argentines. Je comprends mieux maintenant ce que la danse peut représenter pour certaines personnes et certaines cultures. Elle peut être au coeur même d’une identité!

 

J’ai également découvert avec plaisir le maté, la boisson nationale de l’Argentine. Prendre le maté relève de toute un art. Il y a certaines régles bien précises à respecter (que je vous laisse découvrir par vous-mêmes futur(e)s stagiaires!). Le maté est présent dans toutes les sphères de la vie argentine. Il se boit à la maison comme au travail, seul ou en groupe. Au niveau culinaire,  j’ai bien sûr découvert le bœuf argentin! Très difficile de passer à côté puisque la viande fait partie de l’alimentation quotidienne de la grande majorité des Argentins.

 

Dans ce blogue, je voulais ainsi vous faire découvrir un peu cet univers qui fût le mien pendant trois mois. Je crois que vivre un stage à l’étranger n’est pas seulement vivre une expérience de travail, mais bien davantage! C’est de vivre quotidiennement dans la découverte d’une autre culture, d’un autre monde!

 

Claudia Beaudoin

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.