Coopérativisme en Argentine

July 29, 2009 | Alexandra, stagiaire, Instituto de Investigacion y Formacion en Administracion Pubilica

Le focus de mon stage en Argentine a été l’économie sociale, en particulier le coopérativisme, qui a pris beaucoup d’importance après la crise économique de 2001. Voici une réflexion sur le coopérativisme dans ce pays.

Le coopérativisme en Argentine répond à un besoin, notamment, le besoin d’avoir un emploi, mais au-delà de cette fonction utilitaire, le coopérativisme est une forme d’économie alternative. Dans cette dimension, le coopérativisme permet l’émancipation, ou, dans d’autres mots, l’amélioration et la prise de contrôle de la vie de chacun. Les acteurs de l’économie sociale sont en charge de leur vie parce qu’ils sont conscients de leur capacité de changer le cours de leur vie en posant des actes volontaires et délibérés. Même si le coopérativisme en Argentine répond à un besoin, il est une forme d’économie alternative et contestataire parce que c’est une solution envisagée et implémentée par les acteurs mêmes, et non pas par une entité extérieure, comme l’État. Cet état des affaires, démontre un nouveau sujet, de la modernité réflexive, qui est conscient de sa position sociale, de ses habilités et il est prêt à implémenter ses propres solutions. Pour cette raison, dans le travail j’ai examiné l’émancipation du point de vue de l’acteur et à partir de l’expérience qu’ils ont racontée.

Les acteurs de l’économie solidaire qui ont participé à la recherche proviennent des milieux très désavantagés, et ils ont vécu une forte exclusion sociale. Pour cette raison, nous entendons par émancipation une amélioration, même très légère de leur niveau de vie, qui s’exprime à travers des indices d’inclusion ou de ré-inclusion sociale. L’émancipation est un moyen d’être maître de sa propre vie et de poser des actions délibérées pour en déterminer le cours. Au-delà d’une définition générale de l’émancipation, il faut prendre en considération que l’émancipation est une expérience individuelle et que chaque personne le vit d’une manière différente. Aussi, les conditions dans lesquelles l’émancipation a lieu diffèrent selon les cas, et tout ça affecte le niveau et le type d’émancipation.

 

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.